Activiteiten


Présentation

Le Comité belge de concertation des réviseurs d’entreprises a été constitué en 1993 pour défendre les petits et moyens cabinets de réviseurs. Nos représentants sont présents au Conseil de l’Institut des Réviseurs d’entreprises et siègent également dans plusieurs commissions et groupes de travail.

Grâce à notre action, en 1995, l’équilibre a pu être rétabli entre les « big 4 » et les autres cabinets au sein du Conseil de l’Institut, et la profession peut depuis lors donner la priorité à sa défense et sa valorisation vis-à-vis de l’extérieur. De notre côté, nous avons veillé à défendre la spécificité des cabinets dans des dossiers comme les normes d’audit, la rotation interne, l’indépendance, les cotisations à l’Institut, les priorités de la politique de surveillance, l’organisation du contrôle de qualité, etc. 

Ainsi, au cours des derniers temps, l’adoption en Belgique des normes ISA a beaucoup occupé les débats. Sans contester le principe de cette adoption, le CBCR a obtenu plusieurs acquis :

-        Les cabinets disposeront d’un délai plus long que d’habitude pour s’adapter aux changements normatifs. Selon les dernières informations disponibles, le conseil de l’IRE propose que les normes ISA soient applicables aux exercices comptables 2012 pour les entités d’intérêt public et aux exercices 2014 pour toutes les autres entités ;

-        Un plan d’accompagnement est mis en place, devant notamment garantir que soient disponibles un ou plusieurs logiciels d’audit adaptés à la fois à l’environnement ISA, au contexte législatif belge et au multilinguisme (français et néerlandais) ;

-        Aucune discrimination ne sera opérée entre les cabinets selon qu’ils anticipent ou non l’application des ISAs par rapport à l’échéance normative.

 

© 2008 - 2017 VIA FUTURA